Garde d'enfants

7 stratégies pour faciliter la transition vers la garde d’enfants

La plupart des parents trouvent qu’il est difficile de s’assurer que leur enfant est préparé émotionnellement, socialement et physiquement à la garde d’enfants. Vous avez déjà choisi le mode de garde, une structure d’accueil qui répond aux besoins individuels de votre enfant et de votre famille, qui a une stratégie de garde d’enfants qui correspond à votre style d’éducation et qui a suffisamment d’expérience pour que vous soyez confiant dans votre décision, car vous avez fait vos devoirs. Malgré tout, quel que soit les modes de garde, il peut être difficile de déterminer exactement comment préparer au mieux votre enfant à ce changement important. Plusieurs enfants vont appréhender de changer de repères, c’est pourquoi nous vous proposons quelques suggestions ci-dessous.

Voici une liste de conseils utiles pour que la transition de la garde d’enfants soit un jeu d’enfant !

1. Emmenez votre enfant dans son nouveau centre

Choisissez un jour où vous et votre enfant pouvez tous deux vous rendre au centre pour vérifier l’accueil du jeune enfant. Familiarisez votre enfant avec les éducateurs avec lesquels il va interagir quotidiennement, prenez le temps de jouer avec les jouets et de vous familiariser avec l’ambiance générale de la garderie. Si possible, faites un essai de ce type plusieurs fois avant de commencer la garde à plein temps. Avant que votre enfant ne rejoigne la crèche à plein temps, de nombreux centres proposent une période de transition officielle allant de deux semaines à un mois.

2. Ayez une conversation avec votre enfant au sujet de la garde d’enfants

Que ce soit pour une garde avec une nounou, une assistante maternelle pour la petite enfance, une baby-sitter ou une garderie, commencez à parler de la garde d’enfants avec votre enfant, qu’il soit bébé, tout-petit ou d’âge préscolaire. Recherchez des livres ou des séries télévisées sur des jeunes qui vont dans des garderies. Faites-lui comprendre que l’école est un endroit « agréable » pour étudier, et jouer à l’école avec lui à la maison pour le familiariser avec cette notion. La solution de garde choisie doit lui paraître agréable avant même qu’il ait commencé.

3. Les possibilités d’apprentissage par l’expérience en dehors de la maison

Si votre enfant peut se sentir à l’aise lorsqu’il est gardé par ses grands-parents ou des amis de la famille dans le confort de votre maison, il peut réagir différemment lorsqu’il se trouve dans un environnement qui ne lui est pas familier. Permettez à votre jeune d’avoir quelques courtes visites avec des personnes qui ne s’occupent pas de lui afin de l’aider à développer son indépendance.

4. Prévoyez beaucoup de temps pour déposer votre enfant

Assurez-vous de prévoir 20 à 30 minutes supplémentaires pour déposer votre enfant dans son nouveau centre les premières fois. Au départ, il peut être difficile de vous séparer, alors que vous aviez l’habitude de garder vos enfants jusqu’à ce que vous vous soyez tous deux adaptés à votre nouvelle routine. C’est tout à fait normal ! Malgré le fait que votre enfant ait été agité au moment de la dépose, le personnel du centre a observé que votre enfant jouait joyeusement avec les autres enfants en quelques minutes. Pour convaincre le parent que la transition se passait bien, le personnel du centre a pris une brève photo des jeunes joyeux jouant en parallèle.

5. Allez-y doucement

Pour faciliter la transition, commencez à faire garder votre enfant quelques jours par semaine plutôt qu’une semaine complète. Le fait de commencer par quelques jours de garde avant de passer à une garde à temps plein peut aider votre jeune à se sentir moins accablé. Si vous êtes en congé parental, faites tout votre possible pour faire garder votre enfant pendant vos congés. Votre premier jour de retour au travail ne doit pas coïncider avec le début de la garde de votre enfant. Mettez toutes les chances de votre côté en vous assurant que votre enfant est à l’aise dans sa routine de garde avant de retourner au travail. 

6. Assurez-vous que votre enfant dispose de toutes les fournitures nécessaires

Créez un environnement gagnant pour votre enfant ! La plupart des centres vous donneront une liste afin que vous puissiez vous assurer de leur envoyer tout ce dont ils ont besoin (vêtements supplémentaires, chaussures, équipement de plein air, etc.) Si vous emportez une poignée d’objets préférés de votre enfant, qu’il s’agisse d’un jouet, d’un doudou ou d’un goûter, vous l’aiderez à vous sentir plus à l’aise. Si des repas sont offerts, vérifiez auprès de l’équipe de votre centre si l’apport de collations de la maison est autorisé, et assurez-vous que tous les articles personnels sont étiquetés au nom de votre enfant !

7. Profitez au maximum du temps que vous passez ensemble en dehors de la garderie

Pensez à des activités passionnantes que vous pouvez faire en famille en dehors des heures de garde et que votre enfant pourra apporter à son service de garde comme une histoire pour le lundi, lorsque vous aurez plus de temps ensemble en dehors des heures de garde ! Vous irez peut-être au parc, à une aire de jeux intérieure ou vous vous promènerez dans le quartier. Ces souvenirs offriront à votre enfant quelque chose à attendre avec impatience lorsqu’il retournera dans sa classe et quelque chose à célébrer lorsque l’adaptation à la garderie sera plus difficile au début. Sachant que certains parents sont en garde partagée, il faut profiter de passer de bons moments avec votre enfant quand il est avec vous.

Bilan sur la garde d’enfants

Surtout, n’oubliez pas d’être indulgent envers vous-même. Les transitions ne sont jamais faciles, et être séparé de son enfant ne fait pas exception. Heureusement, vous pouvez vous détendre en sachant que de nombreux employés du centre ont des années d’expérience en matière de transfert d’enfants et sont là pour vous aider. Permettez-vous d’être triste au début, puis de vous réjouir lorsque vous verrez toutes les nouvelles interactions et activités merveilleuses de votre enfant dans sa nouvelle garderie et l’éveil que cela lui apportera. Vous n’aurez qu’à regarder le nombre d’enfants que vous verrez joyeux dans son nouvel environnement et cela vous rassurera !  

Retour haut de page