11 bienfaits du puzzle

11 bienfaits des puzzles sur le développement des enfants

Votre enfant tente d’assembler les pièces du puzzle avec ses petites mains et vous grimacez lorsque votre enfant fait claquer les pièces ensemble.

Avec de l’entraînement, votre enfant sera non seulement capable de résoudre un puzzle identique dans quelques mois, mais aussi de résoudre d’autres puzzles comparables. 

Pour quelles raisons ?

Votre enfant aura évolué et plus précisément son cerveau se sera adapté.

Beaucoup de parents apprécient les puzzles pour l’aspect simple du jeu. Cependant, malgré leur simplicité apparente, les puzzles sont un excellent outil d’apprentissage qui permet aux enfants d’acquérir toute une série de compétences importantes pour la vie. 

Qu’est-ce qu’ils sont exactement ?

Découvrez 11 avantages de ce jouet instructif pour le développement des enfants, ainsi que quelques conseils utiles.

1. Conscience

La capacité d’attention de votre enfant ne dépasse pas une minute ?

Vous êtes plusieurs à le penser, c’est très fréquent chez les tout jeunes.

Selon l’âge de l’enfant, sa capacité d’attention varie, les estimations de spécialistes sont les suivantes : 

  • 6 à 15 minutes pour les enfants de 3 ans
  • 8 à 20 minutes pour les enfants de 4 ans

Et, croyez-le ou non, les puzzles sont un excellent moyen pour les enfants de renforcer leurs muscles de concentration.

Être attentif implique d’être capable de se concentrer sur un élément pendant une période prolongée. L’objectif de résolution finale du puzzle implique la concentration de l’enfant sur une seule activité.

Cependant, vous devez choisir un problème adapté à l’âge des jeunes pour qu’ils puissent profiter pleinement des avantages des puzzles en termes d’attention. Si un problème est trop difficile, les enfants sont frustrés et abandonnent. En revanche, des puzzles trop faciles ne constituent pas un défi suffisant pour améliorer la concentration et la patience de votre enfant.

Avez-vous besoin de directives particulières ?

Les puzzles avec peu de pièces sont généralement le meilleur choix pour un enfant d’un an. Essayez un puzzle de 16 à 20 pièces avec de grandes pièces pour un enfant de 3 ans. Des puzzles encore plus difficiles peuvent être manipulés par des enfants plus âgés.

C’est évidemment de simples propositions mais vous pouvez faire vos essais.

Un puzzle de 50 pièces, par exemple, pourrait être donné à un enfant de 3 ans. Cependant, vous devrez certainement l’aider au début afin d’éviter qu’il ne soit frustré.

Il est inévitable que les enfants aient besoin d’aide pour terminer un puzzle. Si c’est le cas de votre enfant, prenez les mesures suivantes :

Vous pouvez commencer par assembler le puzzle à ses côtés ou lui donner des instructions verbales.

Ensuite, au fur et à mesure que les compétences de votre enfant s’améliorent, essayez de réduire progressivement votre participation.

Vous devriez finalement être en mesure de vous asseoir à proximité et de l’observer se concentrer sans votre aide.

2. Apprentissage de l’environnement

Votre enfant qui veut mettre ce cube dans un espace trop petit, se rendra compte au moment de l’échec que cela ne fonctionne pas.  

Dans ce scénario, votre enfant développe sa conscience spatiale. Il s’agit essentiellement de savoir où vous vous trouvez dans l’espace et comment les autres objets interagissent avec vous. 

Lorsqu’il s’agit de résoudre des énigmes, la perception spatiale est vraiment importante.

En évaluant les formes et les couleurs des pièces, les enfants peuvent déterminer celles qui s’emboîtent. Pour résoudre le problème, ils doivent faire pivoter les pièces dans tous les sens. Progressivement, plutôt que par essais et erreurs, les élèves apprennent à le faire par la pensée.

Le lien entre la conscience spatiale et le jeu de puzzle a été prouvé par des chercheurs de l’université de Chicago. Il s’avère que les enfants âgés de 2 à 4 ans qui jouent avec des puzzles améliorent leurs compétences en matière de conscience spatiale bien plus que ceux qui ne le font pas.

Quelques idées pour le développement de la conscience spatiale de votre enfant :

Participez aux jeux avec votre enfant. Essayez également d’employer des termes spatiaux comme « tourner, à côté, au-dessus, au-dessous, entre, à côté de, à l’extérieur, à droite, à gauche, etc.

Choisissez un endroit à remplir lorsque vous travaillez sur un puzzle. Puis donnez à votre enfant deux options : une qui s’adapte et une qui ne s’adapte pas. Demandez-lui de prédire laquelle des deux pièces s’adaptera en se basant uniquement sur les apparences, puis mettez ses suppositions à l’épreuve.

3. Reconnaître les formes

Les cercles, triangles, rectangles et carrés font partie des formes que les tout-petits doivent apprendre à reconnaître. Au commencement, ils ne différencient pas vraiment les formes proches comme les rectangles et les carrés. Petit à petit, ils comprennent comment reconnaître les différentes formes.

Les puzzles simples (en particulier ceux avec des boutons) permettent d’apprendre les formes géométriques ou les contours des voitures, des animaux ou des humains.

Pour assembler des puzzles plus difficiles, votre enfant doit également être capable de distinguer les formes. Les pièces de bordures, par exemple, ont une ligne droite et ne peuvent pas être utilisées au milieu d’un problème.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Parce que cela facilite l’apprentissage des lettres et des chiffres par les enfants. Votre jeune doit être capable de reconnaître les formes en général avant de pouvoir reconnaître la lettre « A ».

Vous pouvez aider votre enfant à s’entraîner à reconnaître les formes en achetant des puzzles avec des formes géométriques. Dites les noms de chaque forme et invitez votre enfant à les répéter lorsque vous les faites ensemble.

4. Expertise dans un certain domaine

Avez-vous déjà vu un puzzle de cartes géographiques ? Ou un puzzle de dinosaures ?

Beaucoup de sujets sont évoqués dans les puzzles et cela entrainera votre enfant à découvrir le monde. Ce jouet éducatif peut aider les jeunes à apprendre presque tout, de la géographie aux environnements, en passant par les parties du corps, etc.

Les programmes Montessori sont connus pour utiliser des puzzles pour enseigner la botanique et la zoologie aux enfants. De magnifiques puzzles en bois divisent les pièces d’une fleur, d’un arbre, d’un poisson et d’autres créatures, ce qui en fait un excellent outil pédagogique.

Vous pouvez aider votre enfant à apprendre davantage en discutant des graphiques du puzzle. Cela l’aidera à enrichir son vocabulaire et à mieux comprendre le sujet, ce qui lui sera très utile à l’école.

5. Contrôle de la motricité fine

Les mains dodues d’un bébé peinent à saisir un petit jouet. Cependant, après quelques chocs sur le sol, elles le laissent tomber. Les bébés sont vraiment maladroits.

Même la plupart des tout-petits ont du mal à utiliser des boutons, à écrire ou à verser du jus sans en renverser.

Cela est dû au fait que la motricité fine des très jeunes enfants est encore en développement. Les membres étant utilisés pour la motricité sont les pieds et les orteils ainsi que les mains, les doigts et les poignets. 

Il faut du temps aux tout-petits pour développer ces mouvements délicats. Les jeunes mains, en particulier, ont besoin de beaucoup d’entraînement pour tenir et déplacer de petits objets avec précision. C’est exactement ce qui se passe lorsqu’un enfant joue avec des puzzles.

Les tout-petits sont obligés d’utiliser la prise en pince, en particulier pour les puzzles à cheville. Il s’agit d’une aptitude importante dont les enfants auront besoin à l’école maternelle et au jardin d’enfants pour manipuler un crayon (ou un pinceau).

Les puzzles nécessitent également des mouvements très précis de la part des jeunes enfants pour que les pièces s’assemblent.

Vous pouvez avoir envie de les accompagner dans ses mouvements mais à moins qu’il ne veuille être aidé, il est préférable de le laisser s’exercer seul.

Par conséquent, lorsque vous assemblez des puzzles, abstenez-vous de guider la main de votre enfant.

6. Coordination œil-main

Les yeux de votre enfant d’âge préscolaire voient le stylo se déplacer sur la page pendant qu’il écrit, ce qui envoie des informations à son cerveau sur la façon d’utiliser le stylo. Votre enfant s’irrite lorsque le stylo oscille et que ses efforts n’aboutissent pas à une lettre « b » parfaite. Il développe progressivement sa coordination œil-main, nécessaire à une bonne écriture.

Il s’agit d’un talent qui doit être développé chez les jeunes enfants en permettant à leurs yeux et à leurs mains de s’entraîner à travailler ensemble. Cela commence lorsque les bébés apprennent à mettre leurs mains dans leur bouche en les agitant au-dessus de leur tête.

Pour coordonner les yeux avec la main, les puzzles sont très intéressants.

Les enfants doivent soigneusement mettre les pièces en place pour compléter un puzzle. Le tout-petit voit l’endroit où une pièce ira avec son regard avant de la placer. Puis il doit faire le mouvement pour positionner correctement la pièce.

Par conséquent, limitez votre engagement pour que votre enfant ait suffisamment de pratique en solo.

Offrez des suggestions utiles au lieu de guider la main de votre enfant, comme « Soulevez un peu le morceau ». « Remuez un peu la pièce jusqu’à ce qu’elle s’adapte », comme dans « Remuez un peu l’objet jusqu’à ce qu’il s’adapte ».

7. Techniques de résolution de problèmes

Reconstituer un puzzle est un défi simple. Il faut rassembler les pièces du puzzle qui sont dans le désordre et les assembler. C’est l’occasion de mettre en pratique les capacités de résolution de problèmes.

En enseignant aux enfants des méthodes de résolution de problèmes, les parents et les éducateurs peuvent les aider à terminer les puzzles. 

Quelques techniques à tester : 

Sortez toutes les pièces du puzzle et demandez à votre enfant de placer toutes les pièces de manière à voir l’image.  

Expliquez lui comment détecter les pièces de bordures. Puis, dans un premier temps, assemblez le contour du puzzle.

Faites regrouper les pièces à votre enfant selon la couleur ou l’objet. 

Ces techniques de triage apprennent aux enfants à décomposer une activité importante en tâches plus petites. Pour les écoliers, il s’agit d’une compétence essentielle en matière de résolution de problèmes.

Puis, au moment de l’assemblage, les enfants doivent apprendre à décider. Que faire si une pièce ne s’adapte pas ?

Vous pouvez leur recommander de retourner la pièce ou de la ranger pour plus tard. Petit à petit, votre enfant comprendra quand il doit continuer à essayer et quand il doit abandonner.

8. Le langage 

Certains enfants sont des bavards invétérés. D’autres sont plus réservés. Entendre de nouveaux mots, en revanche, peut être bénéfique pour tous les enfants.

Il a été prouvé qu’il est important de bien communiquer avec les enfants et de commencer dès le plus jeune âge pour son bon développement.

Tous les nouveaux mots que vous utiliserez enrichiront son vocabulaire progressivement. 

Les enfants sont généralement curieux de l’image construite après avoir terminé un puzzle. De ce fait, des questions lui viendront sur les images qu’ils verront, que ce soit des animaux, des plantes ou des paysages. Ces échanges favorisent l’acquisition de nouveaux mots et le développement de leur langage.

En tant que parent, vous pouvez également prendre l’initiative en jouant à des jeux linguistiques tels que le puzzle :

Une fois que votre enfant a terminé le puzzle, demandez-lui de désigner des éléments de différentes couleurs ou d’identifier différents objets, puis d’en parler.

Demandez à votre enfant de préciser la quantité ou le type d’une certaine chose dans l’image une fois le puzzle terminé. « Combien d’arbres vois-tu ? » pouvez-vous demander, par exemple. « Quelle sorte de plantes y a-t-il ? » ou « Quel type de plantes y a-t-il ? ».

Dans un commentaire courant, demandez à votre enfant de décrire ce qu’il est en train de faire. « Je ramasse une pièce jaune et je pense qu’elle va avec le soleil », pourrait-il dire.

Vous entendrez bientôt votre enfant prononcer les mêmes mots que vous en jouant au puzzle, ce qui l’aidera à améliorer ses compétences linguistiques.

N’oubliez pas qu’un enfant peut avoir besoin d’entendre un nouveau terme plusieurs fois avant de l’utiliser. Restez donc patient et continuez à parler.

9. La mémoire, un bienfait des puzzle

Les puzzles permettent de garder l’esprit de votre enfant occupé et actif, ce qui est très bénéfique pour la mémoire immédiate.  

Comment cela fonctionne-t-il ?

Une fille peut être en train de travailler sur un puzzle lorsqu’un éclair de couleur sur l’une des pièces lui rappelle une couleur qu’elle a déjà vue. Elle s’empresse de trouver l’autre pièce et d’assembler les deux.

De nombreuses expériences, comme celle-ci, peuvent en fait accélérer les connexions du cerveau et le rendre plus efficace.

Voici deux choses que vous pouvez faire avec votre enfant pour améliorer sa mémoire :

Permettez à l’enfant de compléter le puzzle plusieurs fois. Réglez un chronomètre à chaque fois pour voir à quelle vitesse il peut faire le puzzle. Leur vitesse devrait s’améliorer progressivement.

Dites à votre enfant de regarder l’image pendant une minute après avoir fait le puzzle, puis de fermer les yeux ou de se retourner. Puis vous pouvez lui demander par exemple : « Est-ce qu’il y a un bateau ? ».

10. La confiance en soi

Après avoir posé la dernière pièce d’un puzzle, votre enfant s’exclame : « J’ai réussi ! ». « Viens voir », s’exclame-t-il avec jubilation.

La résolution d’un problème est une expérience extrêmement agréable. Le puzzle est maintenant assemblé à la perfection, ce qui mettra en joie votre enfant. Ce qui était auparavant un fouillis et un désordre est maintenant ordonné et bien rangé.

L’achèvement d’un projet procure un sentiment d’accomplissement. Il y a un sentiment d’achèvement lorsque l’on met la dernière pièce en place.

Le résultat visible aux yeux de votre enfant lui permettra d’améliorer son estime de soi.

C’est aussi une des rares opportunités pour lui de réaliser une tâche uniquement par ses propres moyens. 

Qu’il s’agisse d’aller aux toilettes, de lire des livres ou de prendre une collation, les jeunes enfants ont besoin d’aide pour pratiquement tout. L’aide d’un adulte n’est généralement pas nécessaire pour assembler un puzzle adapté à l’âge de l’enfant.

Il existe des puzzles autocorrectifs. Soit les pièces sont compatibles, soit elles ne le sont pas.

Par conséquent, les enfants peuvent prendre plaisir à travailler seuls sur les puzzles. Ce sentiment d’estime de soi s’améliore grâce à cette indépendance.

Si votre enfant n’a jamais fait de puzzle auparavant, il peut avoir du mal à le terminer seul au début.

Accompagner votre enfant en lui tenant des propos positifs et cela l’aidera pour sa confiance en lui. 

Vous pouvez également féliciter votre enfant pour ses efforts, en lui permettant de reconnaître le lien entre son travail et ses réalisations. « Tu as travaillé si dur, et maintenant tu as assemblé deux autres pièces ! » par exemple.

11. Aptitudes sociales

Deux enfants sont en train de compléter un puzzle. Ils saisissent tous deux le même élément en même temps. L’un des enfants crie « Hé, c’est à moi ! » en s’emparant de la pièce. L’autre refuse également de le lâcher.

Cela peut sembler être un mauvais contact, mais c’est aussi une occasion d’apprendre.

La coopération et la communication sont nécessaires pour assembler un puzzle avec quelqu’un d’autre.

Les petits ont l’occasion de mettre en pratique leurs compétences sociales tout en assemblant des puzzles. Les enfants apprennent des leçons essentielles en travaillant ensemble, qu’il s’agisse de résoudre une querelle ou de demander de l’aide pour trouver une pièce.

Vous pouvez modeler les compétences sociales en faisant un puzzle avec votre enfant. Pour demander une pièce ou suggérer une méthode, par exemple, vous pouvez utiliser des termes de courtoisie et un langage poli. Avant que vous ne vous en rendiez compte, votre enfant mettra ces techniques en pratique lorsqu’il collaborera avec d’autres personnes.

Si on résume les bienfaits des puzzles : 

Les avantages des puzzles pour le développement des enfants sont variés, allant de la motricité fine à la résolution de problèmes en passant par l’estime de soi. Ce jouet éducatif est clairement vital pour que les enfants acquièrent des capacités cognitives, physiques et émotionnelles qui les aideront à grandir.

En suivant les conseils donnés tout au long de l’article, vous pourrez en tirer le meilleur parti.

Il convient de noter que ce jouet divertissant offre aux parents une occasion fantastique d’interagir positivement avec leurs enfants. Vous sourirez, rirez et prendrez plaisir à accomplir une tâche ensemble avec un puzzle. En outre, vous n’aurez pas à dépenser beaucoup d’argent pour les puzzles, car ils sont bon marché.

Vous voulez quelques derniers conseils pour aider votre enfant à tirer le meilleur parti des puzzles tout en continuant à développer les compétences abordées dans cet article ?

Au besoin, augmentez la difficulté des puzzles que vous apportez à la maison (par exemple, en augmentant le nombre de pièces, en créant une image plus complexe ou en utilisant des pièces plus petites). Vos démarches en ce sens lui donneront plus de chance de développer une grande intelligence pour plus tard.

Découvrez plus d’articles :

Retour haut de page